Faire partie des entreprises partenaires
Entreprises partenaires - Faire partie des entreprises partenaires

Saint-Quentin-en-Yvelines Janvier 2008

 

Présentation de L'École de la 2ème Chance en Yvelines - e2c78


1: Préambule:

La création des Écoles de la 2ème Chance s'inscrit dans un projet européen initié par la Commission des Communautés Européennes en 1995.
Ce projet a conduit au développement du Réseau e2c France (15 écoles, 35 sites, près de 4000 stagiaires/an en 2007). Ces écoles sont indépendantes les unes des autres (statuts, organisation, financements ....) mais elles partagent un même objectif: aider des jeunes volontaires qui veulent s'en sortir et s'insérer dans la société en leur permettant de retourner à l'école et, grâce à l'alternance, d'accéder à un métier qu'ils auront choisi .
Ces écoles sont indépendantes de l'appareil de formation classique (Éducation Nationale ou Apprentissage) et sont complémentaires des dispositifs existants.


2: Composition:

L'École de la 2ème Chance en Yvelines, e2c78, a été fondée en Avril 2007 en tant qu'association départementale, loi 1901. Elle veut créer au moins 3 sites pédagogiques proches des cités défavorisées ou fragiles de Trappes, Mantes et des Mureaux.
Parmi les membres fondateurs et associés figurent la Communauté d'Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines et la Chambre de commerce et d'Industrie de Versailles (les deux initiateurs du projet), la Communauté d'Agglomération de Mantes-en-Yvelines, la Commune des Mureaux, l'État (la Préfecture, la Mission Ville, la DDTEFP...), le Conseil Général des Yvelines, des Entreprises (Club FACE de Saint-Quentin, EdF-GdF, Laboratoire National de Métrologie et d'Essais)


3: Public concerné:

 Les jeunes de 18 à 26 ans, garçons et filles, sans diplôme ni qualification. La plupart sont du niveau fin de primaire /début du secondaire. Ils ont tous vécu « la galère » depuis 1 ou 2 ans et refusent de n'avoir d'autre perspective que de devenir Rmistes dès qu'ils auront 26 ans. Certains réagissent, souvent par suite de charges familiales nouvelles, décident de s'en sortir et retrouvent alors une motivation. Mais il est généralement trop tard pour rentrer en formation professionnelle faute des prérequis exigés. Ces jeunes s'adressent alors volontairement à une e2c (souvent sur les conseils des Missions Locales ou d'associations s'occupant de jeunes en difficultés, ou bien grâce au bouche à oreille entre jeunes ou aux médias notamment locaux).


4: Pédagogie/Résulats:

L'e2c78 n'impose pratiquement que 2 conditions pour les candidatures: Posséder les bases de la langue française (l'illettrisme relève d'autres associations) et être véritablement motivé pour construire un projet professionnel.
L'e2c78 aide ces jeunes à se remettre en confiance, à leur faire découvrir ce qu'ils savent réellement faire et à leur faire déceler leurs propres talents. Elle leur permet de se reconstruire.
Elle leur apporte des repères, leur fait comprendre les règles de comportement socioprofessionnel ainsi que le fonctionnement de l'entreprise et suscite chez eux un intérêt pour des métiers/des fonctions et des secteurs d'activités.
Les candidats retenus rentrent, après un entretien de recrutement avec 2 formateurs, dans une période d'essai de 5 semaines pendant laquelle l'école pourra constater leur motivation réelle, leur comportement à l'école et en entreprise (via un stage d'une semaine).
A l'issue de cette période, le jeune dont la période d'essai est validée devient stagiaire de la formation professionnelle pour une durée totale maximale de 10,5 mois ( dans la pratique 6 à 7 mois en moyenne). Il est indemnisé par le Conseil Régional : 320 €/mois au minimum ( portés à 620 €/mois maxi fonction des charges familiales, des éventuelles expériences professionnelles
antérieures).
La pédagogie s'exerce en Alternance : 50% du temps à l'école et 50% en entreprise :
- A l'école, fonction du positionnement réalisé lors de l'accueil, les formateurs concevront pour le jeune un enseignement individualisé dans 4 matières:

F Français (orthographe, grammaire, niveau de langage, conjugaison, ....)
F Mathématiques ( maîtrise des quatre opérations, numération, géométrie...)
F Bureautique/Informatique (maîtrise des outils bureautiques, utilisation des NTIC...)
F Connaissance du Monde Professionnel (connaissance du marché du travail, technique de recherche d'emploi, préparation aux entretiens de recrutement, importance des compétences socio-professionnelles...) et du Monde Contemporain ( fonctionnement de la société et de ses institutions, les droits et les devoirs, des aspects culturels......., le théâtre pour l'expression orale .....)

- En entreprise:
F Acquérir et valider les comportements socio-professionnels.
F Définir un projet professionnel dans un métier choisi grâce à plusieurs stages dans des entreprises partenaires (1 semaine puis 3 semaines ....) dans plusieurs branches/fonctions. A noter que le jeune doit trouver ses stages par lui-même, si nécessaire aidé par les chargés d'entreprise de l'école qui sont en contact étroit avec le tissu économique local et les entreprises partenaires.
Très généralement ces multiples expériences professionnelles suffisent pour que le jeune définisse son propre projet professionnel.
A l'issue de leur parcours à l'école, les jeunes se voient décerner non pas un diplôme mais un Certificat de Compétences précisant les acquis certifiés par l'e2c (savoirs de bases) et le monde économique (compétences socio-professionnelles).
A la sortie de l'école, selon le constat du Réseau des e2c, 63 % des jeunes trouvent un emploi (CDI ou CDD de plus de 6 mois) ou poursuivent en formation professionnelle (devenue accessible grâce à la maîtrise des prérequis obtenus à l'e2c) pour réaliser leur projet professionnel. Certains ont encore besoin de quelques contrats courts ou d'un peu plus de temps pour trouver l'opportunité d'embauche adéquate. Nous estimons que le taux de réussite atteint 80 à 85 % au bout d'un an pour un jeune qui est resté assidu pendant 10 mois à l'école et durant ses stages dans les entreprises.

5: Organisation/Encadrement:

L'association comporte un Conseil d'Administration composé de représentants des membres fondateurs/associés et de personnalités qualifiées ainsi qu'un Bureau dont les membres sont bénévoles. L'ensemble est présidé par Michel MAULVAULT, Président du Directoire des Forges et Aciéries de Dilling jusqu'en 2006 ( Groupe ARCELOR).
Le Directeur de l'École, Hervé DEMARCQ, a passé 18 ans chez Décathlon en postes de responsabilités opérationnelles (Directeur de Magasin/ Responsable Sous-traitance) et comme Directeur de l'école de formation Décathlon pour l'Île de France.
Les autres membres du personnel sont tous des professionnels confirmés. En particulier pour la formation, le responsable pédagogique, Pascal RICAUD, a été responsable du site de la Courneuve à l'e2c93. Les autres formateurs/référents viennent d'organismes de formation, l'un a été professeur de collège à l'Éducation Nationale.
Chaque formateur des 4 matières est également Référent pour un maximum de 8 jeunes (suivi des parcours y compris en entreprise, évaluation, soutien moral et psychologique....)

Tous sont particulièrement motivés et sont animés par un objectif commun : accompagner les jeunes et les aider à s'en sortir par eux-mêmes.


6: Sites pédagogiques:
 

Chaque site doit remplir 3 critères: localisation dans un milieu professionnel avec accessibilité facile depuis des quartiers répertoriés en ZUS (Zone Urbaine Sensible), dimensionnement fonction du bassin d'emplois, locaux non luxueux mais agréables inspirant le professionnalisme .
Le site de Saint-Quentin-en-Yvelines a été ouvert en Novembre 2007 dans la zone d'activités de Trappes/Élancourt : 100 jeunes accueillis par an
Pour les 2 sites de Mantes (100 jeunes/an) et des Mureaux (60 jeunes/an) , la recherche des locaux est lancée pour des ouvertures au 4ème trimestre 2008.
Les nombres de jeunes/an indiqués correspondent au « régime de croisière » dès 2009.


7: Coûts/Financements:

Le parcours d'un jeune coûtera au maximum 9000 €, coût médian constatée dans le Réseau e2c France.
Le coût total de l'e2c78 s'élèvera dès 2009 à 2340 K€/an (260 jeunes/an x 9000 €), l'essentiel des charges portant sur les salaires (75 %) et les loyers (9 %).
Le financement constitue la principale difficulté pour l'école: la « visibilité » est de l'ordre de l'année (très peu d'engagements à moyen terme). Nous pensons raisonnable de considérer comme hautement probables les financements par :
F Le Fonds Social Européen : 25 % ( 585 K€ mais avec un délai pour les versements de 2 ans), planifié pour décroître jusqu'à s'annuler totalement à moyen terme.
F Le Conseil Régional d'Ile de France: 30 % (700 K€),
F Les Communautés d'Agglomération/les Communes : 10 % (235 K€),
F L'État, le Conseil Général des Yvelines et la CCIV : 20 % ( 470 K€).
F Pour les 15 % restants ( au moins 350 K€), nous comptons sur des aides financières d'Entreprises Partenaires sous forme de versements de Taxe d'Apprentissage et/ou de Mécénat d'entreprise.

 Recherche d'Entreprises Partenaires


Nous recherchons des Entreprises partenaires pour traiter tout ou partie des sujets suivants:
F Venir présenter leurs métiers et surtout leurs besoins de recrutement dans les premiers niveaux de qualification.
F Accueillir des jeunes de l'e2c en stages (non rémunérés par les entreprises) pour les aider à définir leur projet professionnel dans le métier qu'ils ont choisi.
F Embaucher à la sortie de l'école des jeunes professionnels qui ont démontré leur motivation et leurs compétences au cours de leur parcours.
F Aider financièrement l'e2c78 en lui affectant de la Taxe d'Apprentissage si possible dès cette année (cf. fiche) et/ou en la faisant bénéficier d'un Mécénat..


Sont déjà ou devraient devenir Entreprises partenaires:

Antéméta, Auchan Maurepas, Bouygues-Rénovation Privée, EdF-GdF Distribution Versailles, Laboratoire National de Métrologie et d'Essai, Renault, Sodexho.